Riz cuit à l’asiatique ou cuisson par absorption

0 0

Partager sur vos réseaux sociaux :

Ou vous pouvez just copier et partager cette url

Ingrédients

Adjust Servings:
2 riz
3 eau

Ajouter cette recette en favoris

You need to or register to bookmark/favorite this content.

  • 30 min
  • 4 Portions
  • Facile

Ingrédients

A la une

Partager

Alors que je réalisais une salade de riz (dont la recette arrive fin de semaine), Mister Yo m’a fait remarquer que je ne vous avais pas encore partager ma manière de cuire cette céréale.
Pourtant cela aurait du être une de mes premières recettes sur le blog.
En effet c’est une de mes céréales préférées, avec laquelle j’ai grandi. Que ce soit en sushi, en salade, sautées, en accompagnement ou en plat complet, en dessert, j’adore !
D’ailleurs je suis étonnée de ne vous avoir partagé que 2 recettes jusqu’à maintenant : un plat de riz rouge et un dessert de riz noir gluant. Je vais devoir remédier à cela et vous partager plus souvent mes recettes à base de riz ! 😀

Le riz, une céréale cultivée sur les 5 continents

C’est grâce à Anne Brunner du blog blogbio, et à son livre Céréales d’aujourd’hui que j’ai énormément appris sur cette céréale.
Bien que j’en consomme différents, je ne savais pas qu’il en existait des milliers de variétés, réparties en 2 familles :

  • Japonica, est rond riche en amidon. On va retrouver ici les riz ronds Européens et les riz gluants asiatiques.
  • Indica, dévellopée sous des climats tropicaux,  est plutôt un grain long. Se rangent dans cette catégorie les riz Thaï, Basmati, de Camargue… etc.

Par ailleurs, on distingue 3 catégories :

  • blanc, débarrassé complètement du son, l’enveloppe du grain
  • semi-complet
  • complet : de Camargue, rouge, noir ou violet par exemple.

Côté cuisson

C’est une formidable céréale qui peut être préparée de différente manière. Anne répertorie dans son livre plusieurs cuissons possible : risotto, pilaf, créole, vapeur, torréfaction et par absorption. C’est cette dernière que je vous propose aujourd’hui.

D’aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours vu ma mère et ma grand-mère le cuire ainsi. Elles appellent ça la technique de la phalange car nos mains servent de mesure. Par la suite, j’ai appris que le vrai nom est la technique par absorption.

Mais entrons dans le vif du sujet…

Tout comme Anne Brunner, j’utilise un verre (125 ml) comme mesure, je trouve cela plus simple. Cela équivaut environ à la dose pour 2 personnes.

Rendez-vous sur Hellocoton !
(Visités 208 fois, 1 visites aujourd'hui)

Etapes

1
Effectué

Disposez le riz dans une casserole.
Commencez par le laver afin de le débarrasser de tout son amidon. L'eau doit devenir clair.
Égouttez le bien.

2
Effectué

Ajoutez l'eau non salée. On peut aussi ajouter des épices à ce moment (cardamone, safran, gingembre, pandan... etc)

Afin de mesurer la quantité d'eau nécessaire pour la cuisson du riz, le plus souvent j'utilise la technique de la phalange.
En gros, une fois le riz bien lavé, je le répartis uniformément sur le fond de la casserole.
Puis je pose mes doigts dessus, bien à plat.
Je verse l'eau jusqu'à ce qu'elle couvre mes doigts, environ la hauteur d'une phalange en fait.

Pour moi, cela me semble simple, intuitif car je fais cela depuis mon plus jeune âge. Mais j'ai conscience que cela ne l'est pas forcément pour vous.
Utilisez le contenant qui vous a servi pour le riz, un verre comme moi ou tout autre qui vous plaira.
L'important est que vous utilisez le même ratio :
- Riz Thaï, Basmati ou rond : 1 volume pour 1,5 d'eau
- Riz complet : 1 volume pour 2 d'eau
- Riz sauvage : 1 volume pour 2,5 d'eau

3
Effectué

Portez à ébullition.

4
Effectué

Baissez le feu au minimum et couvrez la casserole avec un couvercle.
Le riz est cuit lorsque toute l'eau a été absorbée.
Ma mère attend toujours quelques minutes hors du feu avant d'égrainer avec une fourchette et de le servir ou de le cuisiner. Je procède de même.

Nathy

Embarquez avec moi sur mon esquif pour des escales en tout genre, avec ou sans thermomix et le plus possible sans lactose !!!

croque monsieur chou fleur
précédent
Croque-monsieur au chou-fleur sans lactose
salade de riz
suivant
Salade de riz à la chinoise façon Nathy
croque monsieur chou fleur
précédent
Croque-monsieur au chou-fleur sans lactose
salade de riz
suivant
Salade de riz à la chinoise façon Nathy

6 commentaire Masquer Commentaires

Dans la cuisson pilaf, on fait d’abord revenir le riz dans un peu d’huile, afin que les grains deviennent nacrés. Puis on ajoute l’eau. C’est la base des risotto.

Ajoutez votre commentaire